Gouvernement Princier de Monaco

Commerce de détail

Baromètre (enquête mensuelle de conjoncture)

Selon les commerçants interrogés, en août 2021, le climat des affaires reste stable et au-dessus de sa moyenne depuis février, dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobile.

Indicateur synthétique normalisé de moyenne 100 et d'écart-type 10

Télécharger la méthodologie de l'enquête conjoncturelle dans le Commerce de détail

Observatoire

En 2020, le nombre d’établissements actifs dans ce secteur est de 813. Il y en avait 18 de moins en 2011, soit une évolution de 2,3 % en 10 ans. Cela fait du Commerce de détail le 3e secteur avec la plus faible évolution sur les 10 dernières années, derrière les Industries manufacturières, extractives et autres et l’Hébergement et restauration. Malgré cette évolution relativement stable, le Commerce de détail atteint en 2020 son plus haut nombre d’établissements actifs sur la décennie.

Évolution du nombre de créations, radiations et d'établissements actifs dans le Commerce de détail

Sources : Direction de l’Expansion Economiques, IMSEE

Cette constance se traduit au niveau des créations et radiations dans le secteur. Le Commerce de détail a en effet enregistré 56 établissements supplémentaires par an en moyenne sur les 10 dernières années contre 54 radiations moyennes. A titre de comparaison, la moyenne de création annuelle d’établissement tous secteurs confondus est de 68 contre 42 radiations moyennes annuelles au global. 

Évolution de la valeur du CA du Commerce de détail et de son poids dans le CA de la Principauté hors Activités financières et d'assurance

Sources : Direction des Services Fiscaux, IMSEE

Malgré la baisse conséquente subie en 2020, le Commerce de détail représente toujours plus de 10 % du chiffre d’affaires de la Principauté. Sur les 10 dernières années, 2020 est seulement la 2e avec 2017 où l’on constate un recul de chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente (-10,6 %). Cependant, le niveau de chiffre d’affaires de 2019 était si élevé que malgré l’importante diminution, le chiffre d’affaires en 2020 reste équivalent à 2018.

De la même manière, le secteur déplore une forte baisse de son poids dans le chiffre d’affaires global de la Principauté hors Activités financières et d’assurance, prouvant que l’impact de la Covid-19 dans ce secteur est important.

Évolution du nombre de salariés du Commerce de détail par division NAF

Sources : Caisses Sociales Monégasques, IMSEE

Le nombre de salariés travaillant dans le Commerce et réparation d’automobiles et de motocycles est en diminution tandis que le nombre travaillant dans le Commerce et réparation d’automobiles et de motocycles est en augmentation constante depuis 2016.

Évolution du nombre d'emplois et du nombre d'heures travaillées du Commerce de détail

 

Sources : Caisses Sociales Monégasques, IMSEE

La fermeture des commerces « non essentiels » pendant le confinement a eu un impact majeur sur l’emploi dans ce secteur. À partir du mois de mars 2020, tous les mois restants de l’année connaissent un nombre d’emplois inférieur à l’année précédente. Mais le dispositif de CTTR (Chômage Total Temporaire Renforcé) a permis de compenser cette chute. Ainsi, le mois d’avril, qui a subi la plus grosse perte d’emploi hors CTTR a conservé un total comparable à 2019. Le nombre d’emplois retrouve dès lors une progression qui a permis de limiter l’impact de la crise.

Après un début d’année à un rythme d’heures travaillées supérieur à 2019, ce nombre a drastiquement chuté à partir du mois de mars. Malgré la croissance constante dès le mois d’avril, ce total reste tout de même inférieur au total de 2019 pour chaque mois de l’année.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger l'Observatoire du Commerce de détail.

 

 

 

 

 

http://www.imsee.mc/Economie-et-Finance/Commerce-de-detail