Gouvernement Princier de Monaco

Commerce extérieur

Compte-tenu de l’Union Douanière entre la France et la Principauté de Monaco, les échanges de biens et services entre les deux pays ne font pas l’objet de formalités douanières. Les données présentées concernent uniquement les échanges entre la Principauté de Monaco et le reste du monde, hors France.

La croissance mondiale continue de ralentir en 2019. Selon les prévisions de l’OMC, elle devrait s’établir à 2,6 % contre 3,0 % en 2018 en volume. Mais plusieurs études font état de prévisions beaucoup plus faibles, notamment en valeur avec la forte baisse du prix du pétrole. Comme en 2018, les principaux facteurs qui peuvent expliquer ce ralentissement sont les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, le Brexit et le ralentissement des grandes économies de la zone euro.

Solde de la balance commerciale 2019
-1290,8 millions d'euros
Source : IMSEE
Exportations 2019
1116,2 millions d'euros
Source : IMSEE
Importations 2019
2407,0 millions d'euros
Source : IMSEE

 

Alors que la croissance du commerce mondial ralentit, le commerce extérieur de la Principauté de Monaco continue de progresser (+8,9 %) mais moins fortement qu’en 2018 (+26,5 %).  

Le volume global des échanges, hors France, dépasse pour la première fois les 3,5 milliards d’euros grâce à l’augmentation conjointe des ventes (+1,7 %) mais surtout des achats (+12,7 %). Le déficit de la Balance commerciale s’accroît (+24,3 %). La Principauté de Monaco importe deux fois plus qu’elle n’exporte : le taux de couverture (exportation/importation) reste sous les 50 %. 

Le montant des transactions avec l’Union européenne, hors France, augmente fortement (+20,9 %) alors que celui hors Union européenne recule (-7,0 %).

Les biens issus de la Fabrication d'autres produits industriels (articles de joaillerie, d’habillement, produits en plastiques, etc…) représentent plus de 50 % du montant global des échanges de la Principauté.

http://www.imsee.mc/Economie-et-Finance/Commerce-exterieur