Gouvernement Princier de Monaco

Commerce extérieur

Compte-tenu de l’Union Douanière entre la France et la Principauté de Monaco, les échanges de biens et services entre les deux pays ne font pas l’objet de formalités douanières. Les données présentées concernent uniquement les échanges entre la Principauté de Monaco et le reste du monde, hors France.

La croissance mondiale ralentit en 2018. Selon les prévisions, elle devrait s'établir à 3,7%. L'incertitude pèse sur les marchés financiers (shut down, tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, etc...). Les conditions financières se sont plus ou moins durcies selon les zones économiques depuis le quatrième trimestre 2018. On assiste également à des retraits de capitaux sur les marchés émergents. De plus, la production industrielle, notamment celle des biens d'équipement, est inférieure aux attentes. La mise en place de nouvelles mesures anti-pollution en Europe (Diesel gate) a pénalisé le marché automobile.

Solde de la balance commerciale 2018
-1069,3 millions d'euros
Source : IMSEE
Exportations 2018
959,2 millions d'euros
Source : IMSEE
Importations 2018
2028,5 millions d'euros
Source : IMSEE

 

Alors que la croissance du commerce mondial s'est ralentie pour s'établir bien en deçà des moyennes de 2017, le commerce extérieur de la Principauté de Monaco a connu en 2018 une forte progression (+20,9 %) après la croissance modérée de 2017 (+1,1 %).

Toutefois, si le volume global des échanges continue de croître, on observe depuis 2013 une divergence grandissante entre les importations et les exportations entraînant une dégradation de la balance commerciale. Le déficit dépasse pour la première fois le milliard d'euros.  

Plus des trois quarts des échanges monégasques sont effectués avec des partenaires du continent européen et principalement avec des membres de l’Union européenne. L'Italie devient le premier client de Monaco au détriment de l'Allemagne et reste son premier fournisseur.

Les biens issus de la Fabrication d’autres produits industriels (parfums, cosmétiques, etc…) représentent plus de la moitié des échanges (57,0 %).

http://www.imsee.mc/Economie-et-Finance/Commerce-exterieur