Gouvernement Princier de Monaco

Démographie

L'Observatoire de la Démographie est issu de la collaboration mise en place dans le courant de l’année 2012 entre l'IMSEE, le Service de l’Etat Civil-Nationalité et le Service Informatique de la Mairie.

Il a pour but de présenter, à travers différents indicateurs traditionnellement utilisés dans ce domaine, un bilan démographique de la population de nationalité monégasque.

Evolution et structure de la population

Population de nationalité monégasque au 31 décembre 2020
9 600 personnes
Source : IMSEE

 

Au 31 décembre 2020, la Principauté compte près de 9 ­600 Monégasques. La croissance annuelle est relativement modeste avec +0,9 % après +1,7 % en 2019.

 

La population reste relativement âgée : la moyenne d’âge des Monégasques est de 44,4 ans. La moitié de la population a plus de 46,9 ans et une femme sur deux est au moins quinquagénaire. Près de 14 % des Monégasques sont âgés de 75 ans.

Naissances et fécondité

Taux de natalité 2020
11,3
Source : IMSEE
Indice synthétique de fécondité (ISF) 2018-2020
2,4 enfant par femme
Source : IMSEE

 

108 naissances ont eu lieu en 2020, dans la moyenne observée entre 2010 et 2019. L’âge moyen des mères à la naissance atteint 32,4 ans et l’Indice Synthétique de Fécondité est de 2,4 enfants par femme en 2018-2020.

Décès et espérance de vie

Taux de mortalité 2020
9,3
Source : IMSEE

 

89 Monégasques sont décédés. Le taux de mortalité s’établit à 9,3 ‰, légèrement supérieur à la moyenne de la décennie 2010-2019. L’espérance de vie à la naissance s’établit à 86,5 ans (84,7 ans pour les hommes et 88,5 ans pour les femmes).

Espérance de vie à la naissance 2020
86,5 ans
Source : IMSEE

 

Mariages et divorces

83 mariages concernant au moins un époux monégasque ont été célébrés. Le taux de nuptialité est de 8,7 ‰, le plus bas depuis 2013. L’âge moyen des célibataires au mariage est le plus haut jamais enregistré avec 33,8 ans pour les hommes et à 32,3 ans pour les femmes.

 

Le nombre de divorces en 2020 n'est pas encore définitivement connu, compte tenu des délais inhérents aux procédures légales. Il y a eu 34 divorces en 2019, soit un taux brut de divorce de 3,6 ‰. Il s’agit, après 2018, du deuxième taux le plus faible observé depuis plus de 30 ans

http://www.imsee.mc/Population-et-emploi/Demographie