Gouvernement Princier de Monaco

Focus Économie - Finance

Transport et entreposage

Le Grand Secteur d’Activité (GSA) du Transport et entreposage regroupe les activités liées aux transports (maritimes, aériens, routiers et ferroviaires), de marchandises ou de passagers, mais aussi des activités connexes, telles que l'exploitation des infrastructures de transport, la manutention du fret et l'entreposage. Ce secteur inclut également les transports urbains ou par taxi, la location de matériel de transport avec chauffeur ou pilote, ainsi que les activités de poste et de courrier. En revanche, sont exclus les activités de la Poste Monaco (rattachée à la France), ainsi que le transport ferroviaire de passagers.

En 2018, ce secteur représente 3,5 % du chiffre d’affaires de la Principauté et 3,9 % des emplois du secteur privé. 

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Finances Publiques

Les Finances publiques sont abordées à travers la présentation du Budget de l’Etat et du Fonds de Réserve Constitutionnel (FRC).

En 2018, à l’instar de l’année 2017, le résultat est excédentaire. La valeur des actifs du FRC reste stable.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Numérique

L’économie numérique à Monaco représente en 2018 un chiffre d’affaires (CA) de 826 millions d’euros (5,8 % du CA monégasque hors activités financières et assurances) et emploie 1 663 salariés (soit 3,2 % des salariés du secteur privé).

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Construction

En 2018, la Construction réalise 12,6 % du chiffre d’affaires de Monaco, hors Activités financières et d’assurance, en employant 9,8 % des salariés du secteur privé. C’est le quatrième employeur de la Principauté et le deuxième secteur en terme de chiffre d’affaires.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

La place des femmes dans le monde de l’entreprise

À la fin de l’année 2018, les femmes représentent 27,9 % des personnes en activité inscrites au Répertoire du Commerce et de l’Industrie (RCI) et 40,2 % de la population salariée de Monaco. La part de femmes a évolué différemment dans ces deux populations et reste très variable en fonction du secteur d’activité économique dans lequel elles exercent leur activité.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Gouvernance d'entreprises

Le nombre de personnes en activité au sein des Conseils d’Administration (CA) et des organes de décision des entreprises, inscrites au Répertoire du Commerce et de l’Industrie (RCI), s’élève à 10 627 au 31 décembre 2017. C’est 6,1 % de plus qu’en 2016 à la même période.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Commerce de détail

En 2017, le Commerce de détail rassemble 801 établissements très divers. Regroupés, ils représentent le 4ème secteur en matière de chiffre d’affaires (hors Activités financières et d’assurance), soit 1,4 milliard d’euros. Les variations annuelles sont à interpréter avec précaution, certains groupes d’activité aux résultats parfois exceptionnels pouvant à eux seuls influencer la tendance globale. Sur le long terme, l’évolution du chiffre d’affaires du secteur est positive, notamment grâce aux activités de commerce d’automobiles.

La plupart des indicateurs de l’emploi sont stables en 2017.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Industries manufacturières, extractives et autres

En 2017, les Industries manufacturières, extractives et autres réalisent 6,2 % du chiffre d’affaires, hors Activités financières et d’assurance, en employant 5,3 % des salariés de la Principauté.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien

En 2018, les Activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien sont le premier employeur de la Principauté et comptent le plus grand nombre d’établissements en activité. Ce secteur est également le 2ème contributeur au PIB et le 3ème au chiffre d’affaires (hors Activités financières et d’assurance). 

Les activités qu’il regroupe sont très hétérogènes, ce qui engendre de grandes différences notamment sur la structure des établissements et sur la contribution à l’emploi ou au chiffre d’affaires.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Information et communication

En 2017, l’Information et la communication représentent 5,9 % du chiffre d’affaires, hors Activités financières et d’assurance et emploient 2,4 % des salariés du secteur privé de la Principauté.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Hébergement et restauration

L’année 2016 a été difficile pour l’Hébergement et la restauration.

En effet, ce secteur a perdu 246 emplois (-4,1 %) et son chiffre d’affaires est en recul de 26 millions d’euros (-3,9 %) dont 208 emplois et 25,6 millions d’euros dans les Hôtels et hébergement similaire.

Les bons résultats des Restaurants et services de restauration mobile (+3,3 millions d’euros) ne compensent pas le recul des autres groupes NAF.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Commerce de gros

Pour la troisième année consécutive, le chiffre d'affaires du Commerce de gros est en recul. Avec un repli de -9 % en 2015, plus léger qu'en 2013 et 2014, le secteur a vu son chiffre d'affaires reculer de plus de 42 % en trois ans, passant de 8 à 4,6 milliards. Il représente cependant plus d'un tiers du chiffre d'affaires de la Principauté hors Activités financières et d'assurance.

Le Commerce de gros n'est pas un secteur à forte main d'œuvre. La création de richesse y est très majoritairement constituée par l'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) des intervenants. Comme les années précédentes, le repli du chiffre d'affaires n'a pas affecté l'emploi qui poursuit son développement (+4 %) ; il représente 5 % de l'emploi global.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Marché de l'Automobile

Ce premier Focus analyse le marché de l'automobile traditionnellement défini par la confrontation entre l'offre (production de véhicules) et la demande (immatriculations).

En Principauté, hormis Venturi, il ne s'agit que des immatriculations. Les statistiques du marché de l'automobile portent donc uniquement sur ces dernières effectuées par le Service des Titres de Circulation. La période étudiée concerne le premier semestre 2012.

[Télécharger la publication pour en savoir plus]

Méthodologie des Focus sectoriels

Les Focus sectoriels présentent une analyse annuelle d’un Grand Secteur d’Activité (GSA) en particulier. Ils dressent un portrait du secteur à travers les indicateurs économiques suivants : emploi, chiffre d’affaires et contribution au Produit Intérieur Brut.

Si les axes d'analyse restent constants pour chaque Focus, les phénomènes observés peuvent être illustrés par l'ajout d'informations complémentaires selon le secteur étudié.

Généralités : les données N et N-1 sont des données provisoires susceptibles d’être enrichies. Les données N-2 sont définitives. l’IMSEE publie les dernières données disponibles. Les données financières, sauf mention contraire, sont publiées en millions d’euros (M€).

Dans certains tableaux, du fait des arrondis, les résultats des regroupements ne sont pas toujours égaux à la somme des éléments qui les composent.

NAF : L’adoption de la Nomenclature d’Activités Française (NAF rév. 2, 2008) au 1er janvier 2012 a impliqué une redéfinition des Grands Secteurs d’Activités (GSA). Dans le but d’être au plus proche de la réalité du tissu économique monégasque, douze grands secteurs d’activités, qui forment une agrégation des 21 Sections (Niveau 1) de la NAF 2008 ont été retenus. Les Focus sectoriels présentent, suivant le GSA étudié, les données emplois et chiffres d’affaires par Division NAF (Niveau 2) ou par Groupe NAF (Niveau 3).

Emploi : les données sont transmises par les Caisses sociales de Monaco le 1er samedi du mois de mars N+1. Le nombre d’emplois est celui déclaré aux Caisses sociales pour le mois de décembre. Les heures travaillées et la masse salariale, pour plus de pertinence, sont présentées en cumul annuel. Ces données peuvent être révisées suite à des corrections effectuées par les Caisses sociales.

Chiffre d’affaires : les données, issues des déclarations de TVA en période de dépôt et collectées par les Services Fiscaux, sont arrêtées au 31 décembre de l’année N. Deux extractions sont réalisées par l’IMSEE au 31 mars N+1 portant sur les données au 31/12/N et 31/12/N-1.

PIB : la Principauté a retenu l’approche du PIB comme indicateur de revenu en l’absence de comptabilité nationale. Les données relatives à l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) des agents économiques monégasques sont obtenues au travers d’une enquête.Le PIB de l’année N est généralement publié par l’IMSEE au mois de novembre de l’année N+1. Les Focus sectoriels étant publiés à compter du mois d’avril N+1, les données du PIB sectoriel présentées dans ces Focus sont celles de l’année N-1.

http://www.imsee.mc/Economie-et-Finance/Focus-Economie-Finance